ESPAGNE, RONALDO... QUE DE DÉCEPTIONS DANS CE MONDIAL ! :: SPAIN

ESPAGNE, RONALDO... QUE DE DÉCEPTIONS DANS CE MONDIAL !

ESPAGNE::ESPAGNE, RONALDO... QUE DE DÉCEPTIONS DANS CE MONDIAL !::SPAINAprès les Tops, découvrez les Flops du premier tour de la Coupe du Monde 2014 que la rédaction de Top mercato a décidé de retenir. Parmi eux, l'Espagne et Cristiano Ronaldo.

Le Cameroun a brillé par son absence

FIN DE CYCLE POUR L'ESPAGNE.

Championne du monde en titre et double championne d'Europe, l'Espagne faisait partie des grands favoris à la victoire finale. Tombée dans un groupe B particulièrement relevé, la Roja a rapidement déchanté. Humiliés par les Pays-Bas (1-5) puis battus par le Chili (0-2), avant de sauver l'honneur contre l'Australie (3-0), les joueurs de Vicente Del Bosque étaient à côté de la plaque dans ce Mondial, défensivement (Ramos) comme offensivement (Costa). Clairement en fin de cycle avec des footballeurs barcelonais et madrilènes éreintés par le sprint final en Liga et en Ligue des Champions, l'Espagne tourne une page.

RONALDO, FATIGUÉ ET IMPUISSANT.

Alors que Lionel Messi et Neymar brillent de mille feux, Cristiano Ronaldo a déçu dans ce Mondial. Pas à 100 % de ses capacités, épuisé par sa saison avec le Real Madrid conclue au forceps en finale de la Ligue des champions, l'attaquant portugais n'a marqué qu'une seule fois, face au Ghana (2-1). Et encore, ce but s'est avéré inutile pour sa Selecção, troisième du groupe G derrière l'Allemagne et les Etats-Unis. Humiliés par la Mannschaft (0-4) et incapables de battre les USA (2-2), les Portugais n'ont pas pu compter sur leur star.

LE CAMEROUN EN PERDITION.

Quatre ans après une élimination au premier tour sans inscrire le moindre point, le Cameroun a récidivé en passant à côté de son sujet au Brésil. Trois matches, trois défaites, un seul but inscrit pour neuf encaissés : la Coupe du monde des hommes de Völker Finke a tourné au fiasco. Battus par le Mexique (0-1), la Croatie (0-4) et le Brésil (1-4) sans avoir donné l'impression de se révolter et de pouvoir inverser la donne, les Lions Indomptables quittent la compétition tête basse, à l'image d'un Samuel Eto'o transparent de bout en bout.

BALOTELLI ET L'ITALIE À L'ARRÊT.

Deux ans après un brillant parcours au championnat d'Europe (finale), l'Italie était très attendue. Mais comme en 2010, la Squadra Azzurra n'a pas passé la phase de poules. Encore une fois, les performances de la Nazionale semblent liées à celles de Mario Balotelli. Alors que les protégés de Cesare Prandelli débutaient parfaitement leur compétition contre l'Angleterre (2-1), avec un but de "Super Mario", la suite a tourné au fiasco avec deux revers face au Costa Rica (0-1) et à l'Uruguay (0-1). Par deux fois, l'attaquant de l'AC Milan fut fantomatique.

L'ASIE AU POINT MORT.

Si les pays sud-américains sont bien représentés en huitièmes, aucune nation du continent asiatique ne disputera la phase finale. Et pour la première fois depuis 1990, aucun n'a remporté le moindre match. Sur la rampe de lancement, ils étaient quatre. Trois d'entre-eux ont terminé avec un seul point (Japon, Corée du Sud, Iran). Si les deux premiers pouvaient s'attendre à beaucoup mieux dans un groupe à leur portée, les Iraniens ont montré de belles choses contre l'Argentine (0-1) et le Nigéria (0-0). Enfin, l'Australie (0 pt) a malmené les Pays-Bas (2-3), mais ses errances défensives coûtent chères.

  • Hits : [ 2432 ] 28 Jun 2014 09:51:19

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité