MAROC :: Ahmad veut casser les tabous pour promouvoir le football féminin en Afrique. :: MOROCCO

Ahmad veut casser les tabous pour promouvoir le football féminin en Afrique.

maroc,ahmad,veut,casser,les,tabous,pour,promouvoir,football,feminin,afrique,morocco,MAROC :: Ahmad veut casser les tabous pour promouvoir le football féminin en Afrique. :: MOROCCOSymposium du Football Feminin de la CAF: Discours de cloture M. Ahmad
Madame la Première Dame du Libéria,
Madame la Secrétaire Générale de la FIFA,
Mesdames et Messieurs les membres du Comité Exécutif de la CAF
Mesdames et Messieurs les représentants des gouvernements et ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs les Présidents des associations Nationales
Honorables invités,
Mesdames, Messieurs
Plusieurs d’entre vous ont vécu le Premier Symposium de la CAF en Juillet dernier à Rabat et avaient découvert les immenses potentialités que présentait notre continent dans le domaine du football.
J’avais déclaré que j’étais un hommes heureux et satisfait. Heureux du succès de cette première initiative, satisfait parce que les résultats avaient dépassé toutes nos attentes.
Mais permettez-moi avant de poursuivre le cours de ce discours de saluer comme il se doit le message que vient de nous adresser Son excellence George Weah, Président de la République du Libéria. Dans ce message, notre frère George y rappelait le soutien sans faille à la CAF et ses vœux de réussite des travaux de ce séminaire.
De tout cœur merci, Monsieur le Président !
Je suis aujourd’hui ici à Marrakech et au deuxième jour du Symposium sur le football féminin, je peux vous faire une confession :

J’étais satisfait, amplement satisfait du 1er Symposium à Rabat et suis aujourd’hui un homme comblé par ce 2eme Symposium consacré au football féminin..
• Comblé par l’importance de la participation.
• Comblé par l’accueil réserver aux 7 thèmes proposés à la discussion.
• Comblé par la teneur et le niveau des échanges
• Et enfin comblé par la liste impressionnante de vos propositions.
Mesdames, Messieurs,
Nous avons vécu un Symposium d’une grande qualité.
Qualité de vos interventions, pertinentes, inattendues et tellement rassurantes quant à l’avenir de ce que nous devons réaliser en faveur de ce football féminin qui décidément n’en finit plus d’être au centre de l’actualité.
C’est une raison supplémentaire pour nous de redoubler de vigilance à l’égard
• De ses programmes,
• De ses regroupements,
• De ses compétitions
J’ai entendu certains parmi vous évoquer le poids des traditions et des coutumes véritable frein à l’expansion du football féminin.
Vous avez à la raison de le souligner : ce ne sont pas des situations que l’on peut régler d’un coup de baguette magique.
Il vous faudra, il nous faudra, tous, faire preuve de patience, d’écoute, de compréhension mais aussi et surtout de sensibilisation et d’imagination.
Rien, absolument rien, chez nous en Afrique, n’est jamais rédhibitoire.
Les associations nationales, les clubs, et toutes organisations locales souhaitant s’impliquer dans ce devenir sportif féminin ont la mission aujourd’hui de travailler en parfaite cohérence.
Ce dont vous avez discuté pendant ces deux jours, ce que vous avez proposé, ce que vous avez retenu aux titres de résolutions, fera l’objet d’une analyse complète par le nouveau département du football féminin qui vient d’être installé au niveau de notre Administration Centrale.
Cet organe nouveau a des attributions précises. Il devra organiser et optimiser tout l’environnement du football féminin sur le continent.
Il devra veiller à la stricte application des décisions du Comité Exécutif en matière de football féminin, soutenir les fédérations nationales dans leur mission locale pour
• Dynamiser la pratique de masse,
• Organiser les compétitions
• Et faire naître des équipes d’encadrement à tous les niveaux.
Ce n’est pas une tâche facile car le programme est dense, mais il n’est pas utopique.
La CAF et son Comité exécutif décideront des moyens adéquats à libérer pour tous ces objectifs ;
Au titre des expériences, j’en appelle aux initiatives, aux échanges inter-nations, aux stages de perfectionnement, à la formation de femmes coaches ou éducatrices, à l’encouragement de jeunes femmes arbitres, assistantes et pourquoi pas bientôt des femmes commissaires de matches.
Je l’ai dit à l’ouverture : s’il le faut, nous casserons tous les tabous pour permettre de promouvoir ce football féminin en Afrique.
Nous sommes résolus à ne pas relâcher notre attention. Car notre devoir suprême est d’être fidèle à nos promesses et à ce lot impressionnant des résolutions prises ici et aujourd’hui.
Je vous le dis franchement : je serai ce président qui aura tout mis en œuvre, pour atteindre les objectifs fixés.
Un symposium comme celui que nous venons de vivre n’est pas une mince affaire : Il nous a donné l’occasion de faire le point sur la situation très déficiente du football féminin en Afrique.
Et, dans un deuxième temps, il nous donne et, vous donne à tous, des responsabilités claires et certaines.
Ainsi donc nous voilà tous sur la ligne de départ pour une grande aventure. Une aventure historique car elle sera porteuse de vrais projets , de vrais programmes et, je l’espère, porteuses de grandes réussites.
Mesdames, Messieurs, chers Collègues, chers amis
Il est de mon devoir de lancer un appel aux gouvernements de tous nos Etats africains afin qu’ils s’engagent sur la voie d’une coopération étroite dans le développement du Football africain.
Mon grand souhait final est que le football féminin sur notre continent devienne un outil au service de la vie économique, sociale et culturelle.
Vive la femme sportive africaine
Vive le football féminin
Vive la Confédération Africaine de Football
  • Hits : [ 1244 ] 07 Mar 2018 06:33:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité