CAMEROUN :: Fecafoot: Happi confirme sa position sur le non-renouvellement du contrat de Broos :: CAMEROON

Fecafoot: Happi confirme sa position sur le non-renouvellement du contrat de Broos

Dcameroun,fecafoot,happi,confirme,position,sur,non,renouvellement,contrat,broos,cameroon,CAMEROUN :: Fecafoot: Happi confirme sa position sur le non-renouvellement du contrat de Broos :: CAMEROONECLARATION LIMINAIRE DE Me HAPPI DIEUDONNE, PRESIDENT DU COMITE DE NORMALISATION DE LA FECAFOOT LORS DE LA CONFERENCE DE PRESSE DU 14 DECEMBRE 2017 - Palais des Sports de YAOUNDE
 
Mesdames, Messieurs,
 
Permettez- moi de m’acquitter d’un agréable devoir de gratitude et de reconnaissance envers vous, femmes et hommes des médias  d’avoir répondu  favorablement  à l’invitation  qui  vous  a  été  adressée  pour venir participer à ce point de presse, le premier organisé depuis l’installation   par la FIFA, le 08 septembre dernier, du Comité de Normalisation de la Fédération Camerounaise de Football.
 
Votre présence massive en cette salle de conférence du Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé témoigne, s’il en était encore besoin, de l’intérêt que vous accordez au développement du football camerounais en général et de l’état des lieux de l’exécution des missions assignées par la FIFA   au Comité de Normalisation en particulier.
 
Ces missions sont les suivantes :
 
- Gérer les affaires courantes de la FECAFOOT ;
- Elaborer, en consultation avec toutes les parties prenantes, de nouveaux statuts qui soient en conformité avec les statuts et les standards de la FIFA ainsi qu’avec la législation nationale en vigueur ;
- Réviser les statuts des ligues régionales et départementales et s’assurer   de   leur conformité  vis-à-vis   des   statuts   de   la FECAFOOT ;
- Identifier les délégués de l’assemblée générale de la FECAFOOT et des ligues régionales et départementales ;
- Organiser l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FECAFOOT
 
Dès sa prise de fonction, le Comité de Normalisation s’est attelé à faire l’état des lieux de la FECAFOOT qui a abouti à la création de quatre (4) commissions composées chacune de membres à la réputation établie dans leurs domaines respectifs.
 
Il s’agit de :
 
- la commission chargée de l’amélioration du fonctionnement de la FECAFOOT consacrée aux ressources financières ;
- la commission chargée de l’amélioration du fonctionnement de la FECAFOOT, consacrée au contentieux, à la documentation et aux ressources humaines ;
- la commission chargée du processus de révision des textes de la FECAFOOT ;
- la commission chargée du processus électoral de la FECAFOOT.
 
Dans le cadre de la gestion des affaires courantes, le Comité de Normalisation a  entre autres rétabli dans leurs fonctions les conseils et les bureaux régionaux, des ligues régionales et des ligues départementales. Comme nous le savons tous, le processus électoral engagé depuis 2013 pour élire les membres des organes exécutifs fédéral, régionaux et départementaux n’a jamais été finalisé.
 
En effet, l’ensemble du processus électoral organisé à la FECAFOOT et dans les ligues régionales et départementales, respectivement en 2013 et 2015, a été annulé par les sentences de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun, dont celle du 15 mai 2015 qui a été  confirmée par la sentence du 27 février 2017 du Tribunal Arbitral du Sport. Toutes choses qui justifient l’application de l’article  29 du  Code  Electoral  de  la  FECAFOOT,  qui dispose que  «les assemblées générales des associations et leurs organes exécutifs continueront d’exercer leurs fonctions jusqu’à la finalisation du processus électoral ».
 
En outre, une jurisprudence constante, née à l’occasion du processus électoral en cours à la FECAFOOT, est plus explicite encore. Ainsi, le dispositif de la sentence du 15 mai 2015 de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun   énonce   clairement que   « les   exécutifs   des   ligues régionales et départementales de la FECAFOOT, élus dans le cadre du  processus  électoral  de  2009,  restent  en  fonction  jusqu’à  la finalisation du processus électoral ». C’est donc par souci de respecter les textes de la FECAFOOT  et les sentences arbitrales, que le Comité de Normalisation a rétabli dans leurs fonctions les organes exécutifs régionaux et départementaux élus en 2009.
 
J’ai tenu à faire ce rappel afin que nous le sachions tous et que nous le sachions bien. La légitimité des organes exécutifs rétablis dans leurs fonctions, ne souffre d’aucune contestation possible. Il importe de préciser que les organes exécutifs rétablis dans leurs fonctions n’auront aucun rôle à jouer dans le cadre de la révision des textes et du processus électoral en cours.
 
Ces organes doivent s’abstenir de modifier, pour quelque motif que ce soit, leur composition.  Il  s’agit des  membres  élus  en  2009,  tout en prenant en compte les évolutions qui ont pu avoir lieu entre temps, à l’instar de remplacements régulièrement effectués à la suite des décès, des sanctions disciplinaires ou des démissions avant le processus électoral engagé en 2013 et dont la présence à cette époque n’a fait l’objet d’aucune contestation devant les instances compétentes.
 
Comme le leur a précisé le Comité de Normalisation lors des réunions de concertation qu’il a tenu avec les membres des bureaux régionaux et  départementaux  dans  les  dix (10)  chefs-lieux  des  Régions,  la mission assignée à ces organes se limite à la gestion des affaires courantes de leurs ligues respectives, à savoir :
- élaborer le projet de budget de leurs ligues respectives et le soumettre à l’approbation du Comité de Normalisation de la FECAFOOT
- assurer  l’exécution  et  le  suivi  des  décisions  du  Comité  de Normalisation de la FECAFOOT ;
- gérer les finances de leurs ligues respectives ; - veiller à l’ouverture et à la tenue des registres comptables ;
- gérer le personnel administratif en service dans leurs ligues respectives.
 
L’autre volet qui a retenu l’attention du Comité de Normalisation de la FECAFOOT est celui de l’organisation des compétitions nationales. La première tâche du Comité de Normalisation dans ce cadre a été de maintenir ou de rétablir dans leurs fonctions certaines commissions impliquées dans l’organisation  des compétitions  nationales,  tout en modifiant leur composition ou en reconduisant leurs membres, en application des dispositions de l’article 43 des statuts de la FECAFOOT adoptés le 16 mai 2012.
 
Il s’agit des commissions ci-après :
 
- la Commission d’Organisation de la Coupe du Cameroun ;
- la Commission Centrale des Arbitres ;
- la Commission de Football Féminin ;
- la Commission fédérale d’Homologation et Discipline ;
- la Commission de Recours ;
- la Chambre Nationale de Résolution des litiges.
 
Le travail de ces commissions a permis l’organisation de la Coupe du Cameroun dont le point d’orgue a été le match de la finale entre UMS de Loum et New Stars de Douala en présence du Chef de l’Etat et qui a été remporté par New Stars.
 
Le travail de ces commissions a également permis l’organisation de la Coupe du Cameroun de football féminin, dont la finale a été remportée par AMAZONES FAP de Yaoundé sur LOUVES MINPROFF de Yaoundé.
 
En revanche, le Comité de Normalisation de la FECAFOOT a dû mettre un terme à tous les championnats régionaux et départementaux en cours et comptant pour la saison sportive 2016/2017. Cette décision est la résultante d’un certain nombre de constats que le Comité de Normalisation a été amené à faire.
 
Le premier de ces constats résulte de la combinaison de l’article 3 des Règlements généraux de la FECAFOOT et des usages. De cette combinaison, il ressort que la finale de la Coupe du Cameroun marque la fin de la saison sportive. Or, au moment où se jouait cette finale, la plupart des ligues régionales et départementales étaient loin d’avoir terminé leurs championnats, du reste arrêté bien avant la nomination et l’installation du Comité de Normalisation.
 
En outre, l’adhésion de le FECAFOOT à la FIFA impose des obligations en terme d’enregistrement des joueurs et de fixation des dates de démarrage   et  de   fin   de saison   dont   la   violation   exposerait   la FECAFOOT à des sanctions disciplinaires.
 
De plus, d’un point de vue pratique, l’expérience a montré que la prise des   mesures dérogatoires   pour  rallonger   les  saisons   sportives perturbe     très     sérieusement la     saison     suivante,     notamment l’organisation des championnats professionnels et les prestations des clubs engagés aux compétitions interclubs de la CAF, voire les prestations des sélections nationales.
 
En tout état de cause, l’impérieuse nécessité de mettre à l’abri des risques d’annulation les futures élections, de les organiser de manière transparente, libre et crédible ainsi que le souci d’harmoniser les différents  championnats  professionnels  et  amateurs commandaient l’arrêt de ces championnats.
 
S’agissant des     compétitions internationales, le Comité de Normalisation a assuré la préparation et la participation de certaines sélections  nationales  à  ces  compétitions, dans  le  strict  respect  du décret 2014/384 du 26 septembre 2014 du Président de la République portant organisation et fonctionnement des sélections nationales de football et de la Convention entre le Ministère des Sports et de l’Education  Physique  et  la Fédération  Camerounaise  de  Football relative à la gestion des sélections nationales de football.
 
Les sélections nationales concernées sont les suivantes :
 
- la sélection nationale féminine U20, qualifiée pour le dernier tour éliminatoire de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2018, aux dépens de la Guinée et de la Sierra Leone. Elle sera opposée au vainqueur de la double confrontation entre le Ghana et le Kenya et poursuit son stage de préparation à Yaoundé à cet effet ;
 
- la sélection nationale féminine U17, vainqueur de l’Algérie par quatre  (4)  buts  à zéro  à  Alger  dans  le  cadre  du  match  aller comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde Féminine U17  de  la  FIFA,  Uruguay  2018,  poursuit  sa  préparation à Yaoundé dans l’optique du match retour qui se jouera ce samedi 16 décembre 2017 à Yaoundé ;
- la  sélection  nationale  A’,  qualifiée  pour  la  phase  finale  du Championnat d’Afrique des Nations, Maroc 2018 qui aura lieu du 13 Janvier au 04 février 2018, est entrée en stage de préparation à Yaoundé. Ce stage se poursuivra au Maroc partir du 27 décembre 2017 ;
- la  sélection  nationale  masculine  A,  éliminée  de  la  Coupe  du Monde FIFA, Russie 2018 depuis sa double confrontation contre le Nigéria, caractérisée par une lourde défaite à Uyo et un match nul à Yaoundé. Le dernier match du groupe a eu lieu en Zambie et s’est soldé par un match nul.
 
S’agissant précisément de la sélection masculine A, le Comité de Normalisation a notifié à l’entraineur-sélectionneur, Monsieur Hugo BROOS, un préavis conformément aux clauses contractuelles. Un préalable  indispensable  en  vue du  non-renouvellement éventuel  de son contrat de travail.
 
Toujours dans le cadre de sa mission de gestion des affaires courantes, le Comité de Normalisation participe aux réunions relatives à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2019 et apporte sa contribution, notamment à travers les représentants de la FECAFOOT  que  le  Comité  de  Normalisation  a  désignés  dans les différentes commissions du COCAN.
 
Dès  son installation,  le  Comité  de  Normalisation  a  élaboré  un  plan d’action relatif aux processus d’élaboration et d’adoption des textes et à l’organisation des élections à la FECAFOOT et dans ses ligues régionales et départementales. Ce plan d’actions, qui a été soumis à l’approbation de la FIFA lors des séances de travail qui ont eu lieu le 02 octobre 2017 au Hilton Hôtel de Yaoundé se décline ainsi qu’il suit :
- Phase du diagnostic ;
- Elaboration des textes ;
- phase   de   détermination   des   Assemblées   compétentes   pour adopter les textes ;
- Adoption des statuts et du Code Electoral de la FECAFOOT ;
- Adoption   des   statuts   des   ligues   régionales   et   des   ligues départementales ;
- Elections à la FECAFOOT et dans ses ligues.
 
Pour affiner  son diagnostic,  le  Comité  de Normalisation  a  lancé  un appel à contribution auprès du grand public qui a massivement répondu à ses attentes. Il a également organisé une série de rencontres avec les acteurs du football et des personnalités ressources. Nous saisissons cette occasion pour remercier une fois de plus et du fond du cœur toutes celles et ceux qui ont répondu à notre appel.
 
En fait si la mission qui nous a été confiée par la FIFA réussit, il faut avoir l’honnêteté de reconnaitre que ce sera grâce à eux car ce sera le fruit de leurs apports. C’est ainsi que nous avons pu avoir l’idée de préférer le scrutin uninominal aux dépens du scrutin de liste qui a eu cours jusqu’ici à la FECAFOOT. Le Comité de Normalisation a décidé de retenir cette option. Forte des contributions recueillies, la Commission chargée du processus de révision des textes de la FECAFOOT s’est attelée à l’élaboration des avant-projets des statuts   la FECAFOOT, du Code électoral de la FECAFOOT, des statuts-types des ligues régionales, et des statuts-types des ligues départementales.

Ces avant-projets ont été transmis ce jour 14 décembre 2017 à la FIFA pour validation. Je voudrais saisir la présente occasion pour féliciter tous mes collègues membres du Comité de Normalisation pour leur abnégation. La phase d’adoption des textes par les assemblées compétentes débutera immédiatement après la validation des avant projets par la FIFA.
 
Il importe de relever que la question de la détermination des assemblées compétentes pour adopter les statuts de la FECAFOOT et des ligues régionales et départementales, a été tranchée par la FIFA dans sa correspondance du 31 juillet 2014 et le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans ses sentences du 14 juillet 2015. Il s’agit des Assemblées élues en 2009, tout en tenant compte des évolutions qui ont pu avoir lieu entretemps.
 
Le processus électoral sera engagé dès adoption de ces différents statuts, d’abord au niveau des ligues départementales, puis à celui des ligues régionales, et enfin au niveau fédéral. Le Comité de Normalisation a pris toutes les dispositions pour respecter l’échéance de fin de mandat fixé par la FIFA, à savoir le 28 février 2018.
 
Nous saisissons l’opportunité qui nous est offerte pour vous informer que  nos travaux sont suivis par la FIFA à travers des comptes rendus réguliers et entretiens divers avec le Comité de Normalisation.
 
Je voudrais remercier le Gouvernement de la République pour toutes les attentions accordées au Comité de Normalisation depuis son installation et qui lui permettent d’accomplir efficacement et en toute sérénité les missions qui lui ont été confiées par la FIFA.
 
Un MERCI particulier à Monsieur le Ministre des Sports et l’Education Physique pour sa constante sollicitude, sa disponibilité et la franche et sincère collaboration qui caractérisent nos relations.
 
Je ne saurai conclure mon propos sans vous réitérer mes remerciements à vous femmes et hommes des medias pour la confiance que vous avez manifesté en l’endroit du Comité de Normalisation depuis son installation. Votre rôle sera primordial pour relayer notre action en toute objectivité, une action dont les principes sont la transparence et la neutralité.
 
Je vous remercie de votre attention.
  • Hits : [ 3286 ] 17 Dec 2017 07:44:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité