CAMEROUN :: In Memoriam: Il était une fois Léonard Nseke :: CAMEROON

In Memoriam: Il était une fois Léonard Nseke

cameroun,memoriam,etait,une,fois,leonard,nseke,cameroon,CAMEROUN :: In Memoriam: Il était une fois Léonard Nseke :: CAMEROONQu’il ne vous prenne pas un jour l’envie de vous transporter à la fédération camerounaise de football ou, à tout le moins, à toute autre institution du registre des sports pratiqués plus ou moins au Cameroun. Vous vous planterez sûrement. parler des archives ici est un leurre ou tout au moins en revenir avec quelques bribes d’informations sur un athlète, un dirigeant ou même quelque repère historique relève plutôt de l’exploit.

Ce n’est heureusement pas à cet exercice que je me serais adonné pour vous parler de Nseke Léonard, question d’informer le vaste lectorat du Messager de ce que fut vraiment l’illustre disparu dans le football camerounais, du football tout court. Parce qu’ayant en plus appartenu à la classe de footballeurs de renom et donc connu de tous, Nseke Léonard fut un grand frère que je me plaisais de rencontrer autant que je voulais pour parler… football. Avec un plaisir renouvelé chaque fois, j’étais édifié autant sur sa propre personne que sur tout sujet relatif au football, ce football qu’il aura tant aimé et servi sans réserve pendant toute une vie.

Une étoile à l’Etoile de Mbanga

Collégien à Saint Jean, établissement secondaire d’enseignement catholique créé par les frères des Ecoles chrétiennes, Nseke Léonard est repéré par ces derniers grâce au talent incommensurable qu’il affiche lors des compétitions interscolaires. Il est le maillon essentiel de l’équipe de son établissement et c’est à juste titre qu’il est dès lors convoité par l’Etoile, l’équipe de la ville et l’une des  formations phares de la division d’élite, entendez première division. Et c’est sans surprise que ses camarades le découvrent l’année suivante sous les couleurs de l’Etoile de Mbanga, la très célèbre équipe de la contrée. Première licence en championnat de D1 en 1958 donc. Mais à peine a-t-il terminé sa première saison en championnat d’élite qu’il est enrôlé, illico presto, dans l’équipe nationale.

On est en 1959. Milieu de terrain au poumon d’acier, Nseke Léonard n’a pas son pareil à ce poste qu’il occupe sans discontinuer, avec en sus le brassard de capitaine qu’il arbore de 1961 à 1965 avant sa retraite en tant que joueur en 1966, non sans avoir été sociétaire de Diamant de Yaoundé en 1963. Commence alors une brillante carrière d’entraîneur. Le digne fils du Moungo s’envole vers l’Europe, pour une formation d’entraîneur de football digne de ce nom à l’école germanique. Le Cameroun peut alors compter sur les doigts d’une main des hauts cadres en la matière.

Il qualifie le Cameroun pour le Mondial

Au cours de son exercice, Nseke Léonard se révèle comme un entraîneur intègre, répugnant particulièrement que l’on marche sur ses plates-bandes. Il veut avoir les coudées franches et assumer ses  responsabilités ; toutes ses responsabilités. Il aura maille à partir avec quiconque tente de s’immiscer dans son job. Technicien de haute voltige, au caractère bien trempé, le coach Nseke ne s’attirait pas forcément la sympathie des magnats du football camerounais qu’il renvoyait toujours à leurs chères études. Contre mauvaise fortune bon coeur on fera souvent à lui lorsque la situation est difficile. C’est ainsi qu’il se verra confier une fois encore les rênes des Lions indomptables lors d’un match qualificatif pour la coupe du monde de 1994 aux Etats-Unis d’Amérique. L’adversaire, le Zimbabwé, a eu raison du Cameroun au match aller (1-0), à Harare.

C’est aux couteaux que va se disputer le match retour et l’ultime, deux semaines après à Yaoundé. Les bookmakers ne voient pas très bien comment les Camerounais vont se sortir de cette mauvaise passe, eux que les Zimbabwéens ont malmené, avec un gardien de but, Groobelar, qui s’est montré on ne peut plus intraitable au match aller. Du coup, le match retour se pose comme une rencontre à haut risque, mieux comme l’épée de Damoclès sur la tête de…Nseke Léonard.

Patriote à souhait et sûr de lui-même, il gagnera, et avec la manière, le difficile pari : le Zimbabwe passera à la moulinette (3-1). Il n’empêche que lorsque les Lions indomptables obtiennent cette qualification sur le fil, Nseke Léonard est oublié. Après la cognée, on jette la manche. C’est donc un certain Henri Michel qui conduira l’équipe du Cameroun aux U.S.A. Une équipe qu’il ne connaissait, ni d’Adam, ni d’Eve. Et ce sera le naufrage total. Mais si les Camerounais, friands de football et aimant sans limite leur équipe nationale ont vite fait d’enlever de leurs mémoires cette foireuse expédition de 1994 au pays de Barack Obama, ils ne sont pas prêts d’oublier la grosse escroquerie à ciel ouvert de l’Etat voyou, pompeusement baptisée « Coup de Coeur », qui avait précédé l’embarquement des Lions indomptables aux Etats-Unis. Les Camerounais, sous le fallacieux prétexte brandi par l’Etat et selon lequel il fallait « faire quelque chose pour le séjour des Lions indomptables aux U.S.A. », avaient bourse déliée. Or les centaines de milliers de francs collectés à la suite de cette brumeuse opération ont, après coup, servis finalement à des fins inavouées. Et même qu’un très célèbre ministre, prenant le peuple camerounais pour idiot, avait, avec le zèle la roublardise qui lui sont propres, déclaré que « la mallette d’argent collecté était restée quelque part dans les airs… ». C’était un tout petit peu d’histoire, quoi !

Faits d’armes

Outre l’équipe nationale où ses faits d’arme sont irréfutables Nseke Léonard aura tenu les rênes du football camerounais dans le Littoral et le Nord-ouest en qualité d’entraîneur dans ces deux régions respectives. Mais même retraité, le grand Nseke, continuait d’être sollicité, pour son expertise. C’est le cas par exemple des Brasseries du Cameroun où il a été directeur technique de la célèbre école de football. Moralité : Nseke Léonard aura été de ces rares hauts cadres du sport qui ont oeuvré pour l’édification d’un football camerounais solide et surtout compétitif à un très haut niveau. Que la terre de nos ancêtres lui soit légère !

  • Hits : [ 1024 ] 25 Oct 2017 14:59:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité