FRANCE :: Français de l'étranger : Moussa Sissoko confirme, Antoine Griezmann déprime

Français de l'étranger : Moussa Sissoko confirme, Antoine Griezmann déprime

france,francais,l39etranger,moussa,sissoko,confirme,antoine,griezmann,deprime,FRANCE :: Français de l'étranger : Moussa Sissoko confirme, Antoine Griezmann déprimeLes internationaux français n'ont pas connu le même sort ce week-end. Tandis que Moussa Sissoko a poursuivi son retour au premier plan, Antoine Griezmann s'est enfoncé dans le doute.

Les tops : Haller, Doucouré et Sissoko, ça plante

Là où beaucoup auraient envoyé une bonne vieille «Wurst» (saucisse en français), Sébastien Haller s'est distingué par une superbe bicyclette samedi lors de la victoire contre Stuttgart (2-1). «Je n'ai pensé à rien sur le moment. Le ballon était en l'air, c'était une sorte de reflexe. Dans de telles situations, je le fais souvent» a assuré l'ex-buteur d'Utrecht. On n'est pas forcé de le croire. Ce qui est certain, c'est qu'il a offert la victoire à l'Eintracht Francfort au bout du temps additionnel. «Un but de fou dans une fin de match folle», s'est enthousiasmé son coéquipier Marco Russ.

Il n'est pas le plus connu des joueurs français qui évoluent en Angleterre, pourtant à l'image d'Etienne Capoue la saison passée, Abdoulaye Doucouré fait son trou à Watford. Prêté par les Hornets à Grenade la saison passée, l'ancien Rennais a gagné sa place cette saison. Titulaire à sept reprises, il a marqué son troisième but, samedi face à West Bromwich Albion (2-2), permettant à son équipe de rester dans le match et confirmant la confiance accordée par son entraîneur Marco Silva.

De retour en grâce cette saison à Tottenham, après une première année difficile, Moussa Sissoko a confirmé qu'il retrouvait son meilleur niveau, samedi en marquant le quatrième but des Spurs, lors de la victoire à Huddersfield (4-0). Entré à un quart d'heure du terme de la rencontre, le milieu français, titulaire à quatre reprises en sept matches, a vu son travail récompensé. «Je le mérite, a-t-il dit après le match, parce que j'ai bien joué ces dernières semaines.» «Aujourd'hui la roue tourne, a-t-il ajouté dimanche sur beIN Sports. J'ai su être patient et montré ma force de caractère. Je n'ai jamais dit que je voulais partir.» Ses bonnes performances lui valent aujourd'hui d'être rappelé par Didier Deschamps chez les Bleus.

Et aussi : Mbaye Niang a inscrit un but superbe pour le Torino, Josuha Guilavogui a marqué pour Wolfsburg, Moussa Dembélé a été passeur décisif avec le Celtic et Kurt Zouma a été solide en défense avec Stoke City.

Les flops : sale week-end pour Griezmann, Sakho et Ntep

Les signes ne trompent pas. Si Antoine Griezmann n'a pas terminé quatre de sept matches débutés cette saison toutes compétitions confondues avec l'Atlético de Madrid (trois remplacements et une expulsion), c'est qu'il n'est pas au mieux. Samedi à Leganés (0-0), l'attaquant français a quitté la pelouse peu après l'heure de jeu (66e), sans avoir déclenché la moindre frappe. Son entraîneur Diego Simeone a jugé bon de faire entrer des «jambes fraîches», sous-entendu, celles de son buteur sont lourdes actuellement. «Physiquement, je suis bien, a pourtant assuré l'intéressé, ça me fait du bien de retrouver les Bleus, pour deux gros matches.» Cette saison, il compte deux buts en cinq matches de Liga. Loin de ses standards habituels.

Déjà à la peine la semaine dernière contre Manchester City (5-0), Mamadou Sakho et Yohan Cabaye ont encore sombré ce week-end contre United (0-4). A leur décharge, ils évoluent dans la plus mauvaise équipe de Premier League, qui n'a marqué aucun but cette saison et a perdu tous ses matches. Mais ils se sont mis au diapason. Le défenseur central est d'une fébrilité déconcertante sur les buts, où il est soit dépassé, soit mal placé : il rate son intervention devant Rashford sur le premier, est trop court sur le deuxième et voit le centre de Martial passer entre ses jambes sur le troisième. Après la trêve internationale, les deux Français enchaîneront avec Chelsea.

Si Josuha Guilavogui s'éclate à Wolfsburg, c'est loin d'être le cas pour son coéquipier Paul-Georges Ntep. Recruté en janvier pour remplacer Julian Draxler, parti au PSG, l'ancien Rennais ne dispute que des bouts de match avec les Loups. Entré en jeu à la 79e contre Mayence (1-1), il s'est fait expulser dans les arrêts de jeu (90e + 2). Trois minutes après avoir reçu un premier carton jaune et manqué de concéder un penalty, l'international français en a pris un second pour un excès d'engagement sur Danny Latza. Pris dans son élan, il a marché, a priori maladroitement, sur la cheville droite de son adversaire.

  • Hits : [ 1433 ] 03 Oct 2017 08:06:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité