Préparatifs de la Can 2019 : La Caf reporte la visite d’inspection au Cameroun :: CAMEROON

Préparatifs de la Can 2019 : La Caf reporte la visite d’inspection au Cameroun

preparatifs,can,2019,caf,reporte,visite,dinspection,cameroun,cameroon,Préparatifs de la Can 2019 : La Caf reporte la visite d’inspection au Cameroun :: CAMEROONC’est par une correspondance de son secrétaire général qu’elle a indiqué cela vendredi dernier.

L’on s’activait intensément au Cameroun vendredi dernier à recevoir la visite d’inspection de la délégation de la Confédération africaine de football (Caf) accompagnée d’un cabinet d’audit Price Waterhouse Cooper’s. Les membres des commissions techniques du Comité central d’organisation de la Can 2019 nommés avaient été installés le jeudi, 17 août 2017.

Et dès lors, tous s’étaient mis au travail à travers de multiples réunions pour attendre cette mission d’inspection de la Caf dont le programme avait déjà été publié et indiquait l’arrivée dès samedi dernier des premières personnalités faisant partie de cette délégation. Du coup, une correspondance signée d’Essam Ahmed, le secrétaire général de la Caf, est venue annoncer le report de la visite d’inspection des sites devant accueillir les matchs de la Can 2019 au Cameroun.

« Suite au désistement à la dernière minute de la compagnie d’audit Price Waterhouse Cooper’s (Pwc) qui devrait accompagner la délégation de la Caf, à se rendre au Cameroun pour effectuer la visite d’inspection de la Can 2019, il a été décidé de reporter cette visite à une date qui vous sera communiquée ultérieurement », écrivait-il.

Mettre à profit ce temps additionnel

Cette nouvelle a été relayée dans les mêmes termes par un communiqué signé de Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, le ministre des Sports. Ce report de la visite d’inspection de la délégation de la Caf a été interprétée diversement ici et là. Certains y ont vu une façon pour la Caf de démontrer qu’elle n’était pas aussi prête. D’autres ont estimé que le désistement du cabinet d’audit Price Waterhouse Cooper’s est retrouvé dans une situation où il lui était « techniquement et professionnellement impossible de faire un audit équitable et transparent ».

A la Fécafoot, personne n’a souhaité s’exprimer sur le sujet, même si sous cape, certains responsables sous anonymat ne trouvent aucun inconvénient en ce report. Seul le président de la Fécafoot, nous dit-on, peut s’exprimer sur ce sujet. Mais, « le Cameroun est prêt. Nous ne voulons pas disperser notre communication sur cette question », nous a-t-on indiqué.

Un autre courant de pensée de certains acteurs du football camerounais trouve que ce report de la visite d’inspection de la délégation de la Caf est le bienvenu. Le temps pour le Cameroun de se réajuster pour faire bloc et parler d’une même voix face à la Caf, au cas où elle viendrait à brandir une menace du retrait de l’organisation de cette Can 2019 au pays de Roger Milla.

« C’est une chance inouïe pour nous. Cette visite présentait un danger imminent. Maintenant que cette mission a été repoussée, il faut qu’on profite de ce petit laps de temps pour mettre de l’ordre chez nous. D’abord à la fédération. Il faut rétablir la légalité. Sinon, ce laps de temps-là n’aura servi à rien. C’est notre point faible aujourd’hui. Pour affronter l’ennemi venant de l’extérieur, il faut qu’on règle nos problèmes internes. Sinon, on sera divisé et sans force devant l’ennemi. Ahmad, à tout moment peut se lever et dire qu’on n’a même pas de fédération. Il faut remettre de l’ordre en interne et pouvoir faire face à Ahmad avec des arguments juridiques forts », croient savoir un des acteurs du football camerounais ayant requis l’anonymat.

Ce qui est constant avec ce report, c’est le temps additionnel, le « sursis » dont dispose le Cameroun pour s’armer et présenter de meilleurs arguments sur le terrain au moment où la Caf viendrait à fixer une nouvelle date.

  • Hits : [ 2419 ] 21 Août 2017 12:29:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité