CAMEROUN :: Russie 2017: De l'indiscipline naissante au sein de la tanière, de la méforme de Moukandjo, Hugo Broos déballe :: CAMEROON

Russie 2017: De l'indiscipline naissante au sein de la tanière, de la méforme de Moukandjo, Hugo Broos déballe

cameroun,russie,2017,l39indiscipline,naissante,sein,taniere,meforme,moukandjo,hugo,broos,deballe,cameroon,CAMEROUN :: Russie 2017: De l'indiscipline naissante au sein de la tanière, de la méforme de Moukandjo, Hugo Broos déballe :: CAMEROONAprès l'élimination des lions indomptables au 1er tour de la Coupe des confédérations Russie 2017, Hugo Broos n'a pas été tendre à l'égard de son capitaine: "Benjamin Moukandjo, le capitaine, n’était pas à son niveau de la CAN. Et il n’est pas seul dans ce cas".

Le sélectionneur champion d'Afrique a indiqué que la méforme du leader de son groupe était doublée d'une faiblesse collective: "Le groupe n’était pas comme il était au Gabon. Je  dis  toujours  aux  joueurs que  la  gloire  est  difficile  à porter."

Loin de la méforme, l'indiscipline serait-elle entrain de faire son nid après la gloire continentale? "Maintenant, il y a certains joueurs qui  ont  commencé à se plaindre. [...] Une fois qu’on a gagné quelque chose, il y a des joueurs qui commencent à se comporter différemment" remarque Broos.

Il ajoute: "Je l’ai  remarqué  pendant cette Coupe des Confédérations. Personne ne se plaignait parce qu’il était assis sur le banc à la CAN. [...]"

Le Belge n'entend pas se laisser impressionner pour autant: "On va voir la prochaine fois ce que je ferai, parce que je n’accepte pas ce genre  de  comportement. Encore une fois, ce n’est pas parce qu’on a gagné la CAN qu’on est arrivé. Le voyage ne fait que commencer, on n’est pas encore à destination. Et ça, tout le monde doit être conscient de ça".

Dans le but de protéger son vestiaire, Broos a pris le soin de ne pas citer de noms. N'empêche! La crise couve entre le coach et certains joueurs. Nul doute que des têtes vont tomber bientôt. Certains joueurs présents en Russie pourraient quitter le bateau lors du prochain stage préparatoire des éliminatoires de la Coupe du monde.

Broos qui répondait aux questions de nos confrères de Cameroon Tribune  conclut: "Nous avons cherché des joueurs pour remplacer Oyongo Bitolo par  exemple mais quand tu essayes un joueur et tu vois qu’il n’a pas le niveau, tu vas le prendre ? Il faut être rigoureux dans ses choix".

 

 

  • Hits : [ 7072 ] 28 Jun 2017 09:55:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité