CAMEROUN :: Journalisme de Sports. Les femmes prennent le contrôle de la radio :: CAMEROON

Journalisme de Sports. Les femmes prennent le contrôle de la radio

cameroun,journalisme,sports,les,femmes,prennent,controle,radio,cameroon,CAMEROUN :: Journalisme de Sports. Les femmes prennent le contrôle de la radio :: CAMEROONLes amoureux de la chose sportive commencent déjà à s’habituer à ces voix de radio et de télévision. Sans complexe, elles déroulent. Christelle Wandji a hérité depuis plusieurs mois, d’un programme très suivi sur les ondes de la radio RSI sur la fréquence Modulée 92.3 à Douala. Une radio thématique où le sport est roi. De 9 heures 30 minutes à 11 heures 30, elle captive toute la capitale économique avec son émission « Gueule de sports ». Un sujet débattu pendant 90 minutes par des panélistes triés sur le volet, avec une partie de fin réservée aux auditeurs pour l’interactivité.

Sur son plateau ce mardi 7 mars 2017, deux femmes : Gaëlle Moudio Ndedi, la toute nouvelle chef du desk sports de CRTV Littoral et Laure Tesseu, intermédiaire d’agents Fifa. Des métiers qui jadis, étaient ceux des hommes, des espaces où il n’y avait que des voix masculines.

Le sujet du jour : « Avenir des femmes journalistes et analystes de sports au Cameroun. » Pendant les 90 minutes d’échanges, le grand public scotché a pu constater que ces femmes-là sont plutôt à leurs
places. La présentatrice de l’émission pense qu’elles sont sur la bonne voie : « Je pense que notre avenir est promoteur dans ce métier de journaliste sportif. On nous écoute de plus en plus dans les rédactions, et les auditeurs nous font remarquer souvent que notre travail va bien. » Pour Gaëlle Moudo Ndedi « il est évident que la discrimination se fait de moins en moins voir, car le sport féminin
devient un vrai spectacle. Le monde s’ouvre, les choses s’équilibrent, et s’il y a des promoteurs qui croient en l’égalité des chances, ils savent qu’une femme peut faire aussi bien qu’un homme. » Les femmes
journalistes sont de plus en plus nombreuses aujourd’hui dans les rédactions sportives et se voient offrir de nombreuses opportunités.

Le nombre est encore relativement bas chez les analystes et pour cause : « Généralement, ce sont les sportifs de très haut niveau comme Marie Josée Perec, Justine Henin, Epée Ewandè qui sont sollicitées. Mais après avoir passé beaucoup d’années sur les terrains de jeux, elles se consacrent à leurs multiples maternités et n’ont pas le même espace-temps que les sportifs retraité hommes. Mais, cela va aussi s’améliorer », pense Gaëlle Moudio Ndedi. Pour cette journée internationale de la femme, celles journalistes sportifs ne seront pas frustrées si on leur laisse le pouvoir. A vous les colonnes et les  antennes.
 

  • Hits : [ 3014 ] 08 Mar 2017 10:38:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité