CÔTE D'IVOIRE :: Thierry Metomo : « Les Eléphants n'avaient pas l’étoffe de champion » :: COTE D'IVOIRE

Thierry Metomo : « Les Eléphants n'avaient pas l’étoffe de champion »

cate,divoire,thierry,metomo,les,elephants,n39avaient,pas,letoffe,champion,cote,divoire,CÔTE D'IVOIRE :: Thierry Metomo : « Les Eléphants n'avaient pas l’étoffe de champion » :: COTE D'IVOIRELe tenant du titre sort de cette compétition au premier tour. Assiste-on  à  une  véritable  désillusion ?  
Dans l’histoire de la CAN, c’est une vraie désillusion. Généralement le pays  organisateur  bénéficie  des atouts et des avantages de la loi du  domicile  et  réussit  souvent  à se transcender avec l’apport psychologique de son public; le tenant du  titre  a  toujours  un  ascendant psychologique sur les autres surtout si, pendant la période des éliminatoires,  il  maintient  le  cap comme l’a fait la Côte d’Ivoire avec des  matchs  de  référence  comme face à la France. 

Les éléphants qui étaient présents au Gabon n’avaient pas l’étoffe de champion. C’est pour la plupart des joueurs moyens avec des cadres qui n’ont pas la même personnalité technique et psychologique que Drogba, Zokora et les frères Touré. Cette équipe nous a donné  l’impression  que  le  statut de  tenant  du  titre  suffisait  pour faire peur aux adversaires. Je n’ai pas vraiment compris le but de la préparation «  exotique » à Dubaï.  

Les jours  de récupération  supplémentaires des premiers qualifiés pour les quarts de finale seront-ils importants sur les résultats finaux ?  
C’est vrai que cette programmation a toujours été un sujet de réflexion mais, l’importance des protocoles de  récupération  est  démontrée dans cette phase. Les préparateurs physiques et les Kinésithérapeutes sont  les  hommes  les  plus  actifs pendant cette période pour remettre à niveau les joueurs. Le Kinésithérapeute,  qui  est  un  masseur entre  en  jeu  ici.  

Il  s’occupe  des soins, il fait des massages de récupération,  ultrasons cryothérapie et  autres.  Il  prépare  les  joueurs pour une meilleure performance à venir en soignant les bobos et surtout  en  rassurant  les  joueurs  et les encadreurs sur l’état physique des 23 joueurs. Ils sont les garants d’une  récupération  rapide  et  une mise à niveau des joueurs par rapport aux adversaires. 

  • Hits : [ 1866 ] 26 Jan 2017 12:03:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité