GABON :: Can 2017 : Pacôme Moubelet affine l’arrivée des délégations

Can 2017 : Pacôme Moubelet affine l’arrivée des délégations

gabon,can,2017,pacome,moubelet,affine,larrivee,des,delegations,GABON :: Can 2017 : Pacôme Moubelet affine l’arrivée des délégationsLe ministère des Affaires étrangères, avec le concours du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (Cocan) de football que le Gabon organise le 14 janvier prochain, a présenté aux ambassadeurs des pays qualifiés les contours de cette compétition.

Les diplomates des 16 pays qualifiés pour Can 2017 ont été reçus par le ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet et le Haut-Commissaire du Comité d’organisation de la Can, Christian Kerrangal. L’objectif de cette rencontre du 6 janvier était de mettre à la disposition des diplomates toutes les informations relatives à l’organisation de cet événement et affiner les dispositions pour faciliter l’arrivée et le séjour des délégations de ces pays.

Il s’agit notamment des conditions de transports, d’hébergement et de sécurité. Dans l’ensemble, le Cocan et le ministère de l’Intérieur ont donné des garanties concernant toutes ces préoccupations soulevées par les diplomates. Pacôme Moubelet les a assurés que toutes les conditions ont été réunies pour la sécurité des participants qu’ils soient, joueurs, spectateurs, entre autres. A propos des stades, le Haut-Commissaire du Cocan a expliqué qu’il y a certes des travaux à faire sur certains. Toutefois, a-t-il dit, le cahier de charges de la Confédération africaine de football (Caf) est rempli en ce qui concerne les commodités relatives aux structures de déroulement de la compétition. Les aires de jeux et les parties destinées à la presse, aux vestiaires sont déjà prêtes pour accueillir la compétition.

Le ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya
gabon,can,2017,pacome,moubelet,affine,larrivee,des,delegations,GABON :: Can 2017 : Pacôme Moubelet affine l’arrivée des délégations

 Ses les enjeux de cette compétition, le Haut-Commissaire du Cocan a indiqué que les enjeux reposent sur la facilitation de la cohésion sociale en ceci que la Can donne l’opportunité d’unir les Africains pour une cause et pour célébrer l’Afrique dans toute sa diversité. Il s’agit aussi de renforcer le lien entre les cultures et les nations.

Dans ce cas, ce tournoi met au cœur de l’événement les Africains et particulièrement les jeunes gabonais afin que celui-ci soit une véritable fête populaire et un vecteur de promotion sociale. Et terme d’héritage et de développement économique, la Can 2017 promeut le Gabon comme un pays de référence doté d’infrastructures de haut niveau, d’un savoir-faire et d’une hospitalité exceptionnelle. «Les entreprises locales doivent être mises à contribution et participer activement à la réussite de cet événement d’ampleur internationale», a déclaré M. Kerrangal.

Pour le ministre des Affaires étrangères, cette édition constitue pour le gouvernement gabonais l’occasion de «consolider en terre gabonaise, les liens de fraternité et d’amitié qui unissent les peuples du continent africain et ceux venus d’ailleurs».

  • Hits : [ 1628 ] 09 Jan 2017 14:49:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité