CAMEROUN :: bambOutOs FC: Les clés d’une saison presque réussie :: CAMEROON

bambOutOs FC: Les clés d’une saison presque réussie

cameroun,bamboutos,les,cles,dune,saison,presque,reussie,cameroon,CAMEROUN :: bambOutOs FC: Les clés d’une saison presque réussie :: CAMEROONEn se qualifiant pour la finale de la Coupe du Cameroun de football, les Mangwa Boy’s font de plus en plus rêver leurs accrocs.

Rien à faire. Tout le monde ou presque y croit à mbouda. Bamboutos Fc va finalement caresser Dame coupe cette saison. au point où dans les principales artères de la capitale départementale des Bamboutos, ce 19 octobre 2016, deux personnes sur trois rencontrées, ne parlent que de Bamboutos Fc, comme de ce nouveau-né tant attendu. Comme cet enfant prodige qui suscite fierté et espoir dans un environnement réputé difficile.

Une fin de saison sportive qui continue encore d’animer les débats dans les chaumières aussi bien à mbouda que dans les autres arrondissements des Bamboutos. et ce, depuis l’issue des demi-finales retour de la Coupe du Cameroun de football où les mangwa Boy’s s’en sont tirés en éliminant Coton sport de garoua, l’équipe la plus huppée du Cameroun au cours des dix dernières années. soit 1#0 à l’aller et 0#0 au retour à mbouda. «Cette qualification m’a surpris, parce qu’au regard de multiples changements sur le banc de touche et sur l’aire de jeu, je ne voyais pas Bamboutos Fc à ce niveau», s’étonne marcelin Kenne, supporter invétéré des mangwa Boy’s. Il n’exagère pas, d’autant que Bamboutos n’a pas été un foudre de guerre tout au long du dernier championnat de Ligue 1 : 13ème sur 18 équipes, 41 points sur 34 matches disputés. son rang n’était guère meilleur en 2015.

Ce qui n’était pas aussi reluisant pour projeter aisément une finale de Coupe du Cameroun. en plus, l’instabilité au niveau de la banquette de Bamboutos Fc s’est traduite par le passage d’une dizaine de coachs en une saison sportive : gérard mbimi, emmanuel Kundé, Johan Buyle, Jean Claude Yérima, souleymanou aboubakar, Laurent Djam, ndam Zounedou, Djawa Rousty, Charlemagne mbongo, Vitor salvador nanuel, Fernandez Fagna Fagna, Bernard Fotso etc. «C’est un véritable exploit, parce qu’on ne s’y attendait pas. Nous avons connu des difficultés en début de saison, avec de multiples coachs qui se sont succédé au banc de touche, de multiples joueurs qui ont évolué sur l’aire de jeu», constate le directeur sportif et responsable de la communication de Bamboutos Fc, Flaubert salla.

Tout en reconnaissant que les efforts fournis par le président du conseil d’administration (Pca) de Bamboutos Fc, Justin Tagouh, n’ont pas été vains : «Je crois que cet exploit peut être mis à l’actif du Pca qui, dans sa recherche permanente d’une équipe qui va faire rêver tout le département des Bamboutos, a dû fouiner un peu partout pour avoir la perle rare. Je pense que Dieu nous a fait atteindre le niveau souhaité». Dans le même sillage, m. salla n’ignore pas que chaque entraîneur a donné le meilleur de lui-même : «Chacun d’eux est venu avec sa manière de faire et Bamboutos Fc a bénéficié de leur  expertise, en tirant l’essentiel qui a galvanisé l’équipe».

20 000 spectateurs

sur le terrain, les joueurs retenus à l’entame du championnat n’y ont pas évolué jusqu’à la fin. Lorsqu’on sait que le Pca a dû négocier dans deux pays voisins au Cameroun, afin de renforcer une équipe devenue subitement frêle : Fabrice Djimwé (libéro international tchadien), Bertin amores, Junior gourre, gervais Kago, Robert mbahim, elvis Tamola et sterlin Benzy (RCa). Ce qui a modifié une formation en panne d’inspiration. «C’est ça qui a produit les résultats que nous avons enregistrés», répond Flaubert salla. en dehors de ces ajustements, Bamboutos Fc peut compter sur un public resté attaché.

malgré tout. Un beau monde qu’on a vu lors du match retour des demifinales à mbouda. soit environ 20 000 spectateurs. au Cameroun, les stades qui font ce chiffre se comptent sur les doigts d’une main. «Dans les Bamboutos, le football est comme une religion, c’est une parole d’évangile. Quand Bamboutos Fc se porte bien, tout le département le ressent. Le seul nom de Bamboutos Fc a réussi à fédérer tout le
département des Bamboutos. Tout le monde s’y retrouve, et chacun essaye de se battre pour que les résultats soient positifs. C’est l’une de nos forces», poursuit m. salla. non sans ajouter que : «Ce public est d’un apport très positif». a croire qu’aucune organisation particulière n’a été mise sur pied, si l’on exclut ce restaurant ouvert aux joueurs de Bamboutos Fc pour des mets adaptés : «Les comités de soutien sont en train d’être mis en place, ce qui n’a pas été fait en début de saison. Ces comités s’organisent dans les quatre coins du Cameroun au niveau des régions, des départements, des arrondissements, voire des villages», conclut Flaubert salla.

Dans les coulisses, on se souvient encore de la décision prise, le 10 janvier 2014, par le Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), pour permettre à Bamboutos Fc de réintégrer la D1. L’organe de normalisation installé à la Fécafoot, applique ainsi la sentence prononcée le 27 décembre 2013 par la Chambre de conciliation et d’arbitrage (Cca) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc). sans doute rien de nouveau, quand on imagine que la Cca confirmait de ce fait une précédente décision rendue par le Tribunal de première instance (Tpi) de Yaoundé, en 2008, en faveur de Bamboutos Fc. La réadmission des mangwa Boy’s implique l’augmentation du nombre d’équipes en Ligue 1, de 14 à 19, au lieu de 18 équipes annoncées. Les fans de Bamboutos Fc exultent de joie. Ils estiment que justice vient d’être rendue sur un dossier qui traîne depuis sept ans. Le 16 septembre 2007 au stade de la Réunification à Douala, Fédéral du noun reçoit Bamboutos Fc pour le compte de la 30ème journée du championnat national de football mtn elite One. Les deux équipes sont à égalité (2-2). Bamboutos Fc a nécessairement besoin d’une victoire pour s’y maintenir. L’équipe visiteuse inscrit d’ailleurs un troisième but, qui est à l’origine de ses malheurs.

L’arbitre central de ce match, alioum sidi, et l’inspecteur des arbitres désigné par la fédé, Tombi à Roko sidiki, à l’époque des faits, relèvent dans leur rapport qu’il y a eu un acte de corruption et de tricherie avéré. Qu’un joueur de Bamboutos Fc a remis une enveloppe d’argent à son homologue de Fédéral pour obtenir ce troisième but. La Chambre d’homologation et de discipline de la Fécafoot se saisit du dossier et distribue des sanctions. Bamboutos Fc est rétrogradé de deux divisions (D3). au même moment, nkoun à Rim (joueur de Fédéral) et Roger Koss (capitaine de Bamboutos Fc), soupçonnés d’être au centre de la transaction, sont interdits d’exercice de toute activité liée au football, pour une durée de deux ans. L’entraîneur anaba et le soigneur Barthélemy Tchio, tous de Bamboutos Fc, écopent de trois ans d’interdiction. Les dirigeants de Bamboutos ont fait appel de cette décision. sans succès.

neuf ans après, les mangwa Boy’s veulent remporter Dame coupe, pour célébrer avec faste cinquante ans de présence sur l’arène footballistique nationale. a condition de vaincre leur adversaire, apejes de mfou, un jeune loup aux dents aussi longues.

  • Hits : [ 3268 ] 21 Oct 2016 12:11:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité