CONGO :: Jeux Africain 2015: le dossier du jour

Jeux Africain 2015: le dossier du jour

congo,jeux,africain,2015,dossier,jour,CONGO :: Jeux Africain 2015: le dossier du jourL’affiche

Encore les Nigérianes sur le chemin des Lionnes Black-Out ! Brazzaville 2015. Les Camerounaises affrontent les Supers Falcons ce soir en demi finale du tournoi de football féminin (victoire des lionnes 2-1). Le match que plusieurs observateurs et les bookmakers des 11ème jeux africains « Brazzaville 2015 » attendaient en finale du tournoi de football féminin va avoir lieu ce soir, mais à l’occasion de la première demi finale. Ce match opposera les Lionnes Indomptables du Cameroun aux Super Falcons du Nigeria.

Cette affiche rappelle la dernière finale de la Can de football féminin disputée à Windhoek en 2014 en Namibie 2014. A cette occasion, les Super Falcons avaient été sacrées championnes pour le 7ème fois en neuf éditions de Can en battant les Lionnes Indomptables par 2 buts à 0. Les deux équipes avaient à cette occasion, arraché chacune le ticket pour la Coupe du Monde de football féminin « Canada 2015 ». La belle prestation des Camerounaises à cette Coupe du Monde a mis à l’ombre la suprématie nigériane au niveau du football féminin en Afrique. Les Lionnes étaient la seule sélection africaine à franchir le premier tour. Contrairement aux Super Falcons et aux Eléphantes, éliminées dès le premier tour.

Les 11èmes Jeux africains ont été l’occasion pour les Super Falcons, absentes de Maputo lors de l’édition précédente, de se refaire une santé en démontrant qu’elles restent au sommet de l’Afrique. Seulement, en face d’elles ce soir, il y aura des Lionnes Indomptables médaillées d’or des derniers Jeux africains de Maputo en 2011, amputées de plusieurs joueuses présents à la Coupe du Monde, mais déterminées à conserver leur couronne. La sélection nigériane par contre, a battu le rappel des troupes pour ce rendez-vous de Brazzaville, avec Oparanizie, la meilleure buteuse de ces 11ème Jeux africains.

Les Lionnes Indomptables ont terminé premières du groupe B, avec deux points consécutifs à deux matchs nuls. Toutes les trois équipes de ce groupe ont terminé avec ce nombre de points. Mais, les Lionnes ont pris la première place du groupe pur avoir marqué plus de buts que le Ghana et l’Afrique du Sud. L’Afrique du Sud et le Ghana ayant eu le même nombre de points et l’égalité parfaite en buts marqués, ont été soumis à un tirage au sort. C’est l’Afrique du Sud qui a été qualifié pour la deuxième place de ce groupe B et affrontera la Côte d’Ivoire.

Mais, les Lionnes ont eu chaud au cours du dernier match contre les Black Queens. Elles ont été menées dès la première mi-temps grâce à un but de Hilia Kobblah (32ème) avant de voir Michèle Akaba égaliser (54ème) de retour des vestiaires. Carl Enow Ngachu, le sélectionneur des Lionnes, considère plus ces jeux africains comme un laboratoire pour préparer l’équipe de la Can 2016 qu’organise le Cameroun. « L’absence des titulaires nous permet de donner la chance aux jeunes que nous avons formés. Cette compétition prouve qu’on n’aura pas toujours à notre disposition les Enganamouit, Feudjio, Nchout et Aboudi. Il faudrait qu’en leur absence, qu’on ait des pièces de rechange capable de produire le même jeu », indiquait le sélectionneur national.

Mais, quel que soit l’issue de la partie de ce soir, les Lionnes auront une possibilité de médaille. En cas de qualification face aux Super Falcons, les Lionnes seront sûres de remporter la médaille d’or ou d’argent. Au cas contraire, elles auront à disputer la médaille de bronze face au perdant entre l’Afrique du Sud et la Côte d’Ivoire.

Achille Chountsa

Le point
Les Lionnes remportent la médaille d’argent
Volleyball. Elles ont été battues en finale 1 set à 3 par le Kenya.

 
Après l’opposition en match de poule entre le Kenya et le Cameroun, qui a vu la victoire camerounaise, les deux nations se sont une fois de plus retrouvées en finale de volleyball de la 11e édition de Jeux Africains à Brazzaville. Pour ce second affrontement, les Lionnes n’ont pas réédité l’exploit de la 2e journée de la poule B et se sont inclinées 1 set contre 3.

Les Kenyanes restent donc les reines du volleyball africain. Comme à Maputo en 2011, elles ont pris le dessus sur les Lionnes, et empochent la médaille d’or des 11e Jeux Africains de Brazzaville. Le Cameroun conserve la médaille d’argent au terme du tournoi. La chance n’était pas du côté des Camerounaises, qui, donnent le ton dès le premier set et s’imposent (25-15).

La réaction, ne se fera pas attendre, avec une équipe des Harambees Stars qui monte en puissance dans le second set t réussit à refaire son retard (25-14). Libéré après cette égalisation (un set partout), plus rien n’arrête le Kenya, qui a le vent en poupe et prend l’avance (25-15). Déterminées à conserver la médaille d’or, les Kenyannes musclent leur jeu dans le 4e set et réussissent à faire plier les  lionnes (25-19).

Avec le début des compétitions en athlétisme, Sandrine Mbumi a remporté la médaille d’or au triple saut, ce qui porte le nombre des médailles d’or du Cameroun à trois, après les victoires de Wilfried Silli en boxe et de Hélène Wezeu en judo. A quelques jours de la fin de la compétition, le Cameroun compte seulement douze médailles, une moisson maigre par rapport à Maputo, où la team Cameroon avait remporté 20 médailles après une semaine de compétition. Lors des jeux de Maputo, la team Cameroon avait remporté 31 médailles, dont 8 en or, 4 en  argent et 19 en bronze.

Moïse Moundi

La chronique
Black-Out !

Petite conversation entre passagers dans un taxi de la ville de Yaoundé hier matin. Question du premier : « Gars, les Lions font même comment aux Jeux Africains là ? ». Réponse de l’autre : « Je ne suis au courant de rien, les Jeux là, ça se passe même où ? ». Intervention d’un troisième : « Ça se joue en Côte d’Ivoire depuis deux semaines, vous-aussi suivez les infos ». Corrigeons donc pour informer,
puisque c’est notre tâche première.

Les Jeux Africains se déroulent depuis le 04 Septembre à Brazzaville, la capitale Congolaise. Le Cameroun y présente 174 athlètes dans 11 disciplines et les Lions du foot, si c’est à eux que pensait notre ami, ne font pas parti de cette expédition pour laquelle ils n’ont pas pu se qualifier.

La délégation Camerounaise n’a jusqu’ici gagné qu’une seule médaille d’or et se situe loin des attentes du gouvernement. Mais peut-on sérieusement en vouloir à nos 3 amis du taxi qui manifestement ne sont au courant de rien. Que non ! Car comment diantre des Jeux sensés mobiliser la jeunesse de tout un contient peuvent-ils se dérouler dans une quasi confidentialité ? Expliquons pour faire comprendre. Les Jeux africains sont la seule compétition sportive majeure du continent à ne pas être commercialisé. Il n y a pas de diffuseur, peu d’engouement et forcément pas de sponsors majeurs. Voir la moindre image de cette compétition relève de l’exploit.

Au Cameroun, seule la CRTV a envoyé des reporters radio qui se démènent pour meubler les tranches d’informations. En dehors, c’est presque le blackout. Les journaux ratissent la toile où les infos relatives aux jeux africains sont aussi rares que celles concernant les transactions financières à la Curie Romaine. Sans médiatisation adéquate, ces 11e Jeux Africains ne passionnent personne.

En plus, le niveau d’ensemble des compétitions reste très en déca des standards internationaux. D’où ces questions qui reviennent sur la pertinence des Jeux dans un contexte où le sport se pose en produit marketing ultra compétitif.

Gardons-nous toutefois de jeter le bébé avec l’eau du bain. Nous l’avons déjà dit sur ce même espace. Les Jeux Africains sont nécessaires dans un contexte de construction d’une dynamique sportive endogène en Afrique. Il faut simplement les repenser pour leur donner plus d’attractivité et par conséquent des moyens de faire venir des sponsors. En la rendant directement qualificative pour les Jeux Olympiques cette compétition ramènera plusieurs athlètes africains qui pour l’instant la snobent au profit de la juteuse Ligue de Diamant. Il faut ensuite s’entourer d’une expertise nécessaire en la matière.

L’Union Africaine qui s’est approprié les Jeux n’a rien à faire dans l’organisation de pareil événement. Les Jeux doivent revenir à une instance olympique africaine (l’Association des Comité Nationaux Olympiques Africains, ACNOA) qui pourrait alors solliciter l’expertise d’une structure comme la Confédération Africaine de Football (CAF) qui a réussi à faire de ses compétitions de véritables machines à générer de l’argent. La chaine qatarie Al-Jazira a par exemple déboursé 5 milliards de FCFA pour diffuser 10 matchs sur les 32 au programme de la CAN 2012. Il faut donc regarder de ce côté-là pour  rentabiliser une compétition qui bat de l’aile. Si cette mutation n’est pas faite, on voit mal les pays Africains continuer à consentir d’énormes ressources pour financer des jeux qui n’intéressent personne. Que personne ne regarde.

Hiondi Nkam IV

  • Hits : [ 4525 ] 16 Sep 2015 14:31:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité