CONGO :: Jeux Africains 2015: Le dossier du jour

Jeux Africains 2015: Le dossier du jour

congo,jeux,africains,2015,dossier,jour,CONGO :: Jeux Africains 2015: Le dossier du jourL’actu : Andegue remporte l’or

Grâce à sa victoire sur l’Algérien Mouad Achache dans les -84kg, il offre au Cameroun sa première et unique médaille d’or en karaté. Le karatéka Innocent Yves Andegue Mbia, est rentré dans la cour des grands, en remportant la médaille d’or dans la catégorie des – 84kg, lors des 11e Jeux Africains 2015 à Brazzaville. En prenant le dessus sur l’Algérien Mouad Achache lors de la finale, il donne l’occasion au Cameroun de décrocher sa première médaille d’or des jeux.

D’entrée de jeu, le Camerounais est mené par l’algérien 4-0. Sans trembler, Innocent Yves va dérouler toute sa technique, contrecarrer les attaques adverses et revenir au score : 4-4. Grâce aux efforts fournis par la suite, il sera déclaré vainqueur sur décision des arbitres.

Depuis le début de la compétition, seuls les karatékas ont remporté des médailles. Avant le sacre d’Innocent Yves Andegue Mbia, Sylvie Ambanie a remporté la médaille de bronze en kata féminin. Etienne Noumani dans la catégorie des -84kg, s’est également adjugé la médaille de bronze en kumité, tout comme Rosine Tiako chez les -75 kg. La médaille d’or d’Andegue permet donc au Cameroun de totaliser quatre médailles et d’occuper la 5e place au classement général. La compétition s’est achevée hier, et les karatékas enregistrent le même nombre de médailles (04) qu’à Maputo en 2011.

Moïse Moundi Le Jour

La chronique Jeux d’enfants ?

En dépit de l’allant et de la détermination du gouvern e m e n t Congolais, Les Jeux africains qui fêtent leur cinquantenaire dans ce pays n’ont jamais été aussi fragiles. Le 14 mars 2015 à Kigali, au Rwanda, dans le cadre de la Convention internationale du sport en Afrique (CISA) les participants ont reconnu qu’il y avait péril en la demeure. Les Etats ont beau se déployer pour mobiliser athlètes et moyens financiers, cette compétition quadriennale tarde à s’installer dans la conscience collective du sport africain. Les raisons de ce désenchantement sont nombreuses.

L’idée même d’organiser des Jeux Africains peut paraitre surprenante car il n’existe ni des jeux européens ni des jeux américains. Mais dans un contexte de maturation d’un sport africain toujours orphelin de moyens financiers et de plages de compétition endogènes , cette compétition a encore son sens. Mais encore faut-il lui donner le lustre qu’elle mérite. Sur le plan médiatique par exemple, de tous les championnats multisport continentaux, les Jeux Africains sont les seuls à ne pas vendre leurs droits de télévision. Y parviendront-ils un jour ?

Dépolitiser les Jeux L’algérien Mustapha Larfaoui, ancien président de la- Fédération Internationale de Natation(FINA), est plutôt dubitatif: « Notre événement ne possède pas la qualité technique pour séduire les diffuseurs et les partenaires. Et les pays ne font pas les efforts nécessaires pour convaincre leurs athlètes d’y participer. J’ai une réelle appréhension pour l’avenir. A ce jour, personne ne sait où se déroulera l’édition suivante », constateil.

Plusieurs idées ont émergé du brainstorming de Kigali.Will Mbiakop, un consultant camerounais en management et business, a par exemple suggéré un partenariat public/privé pour l’organisation. Il propose également d’accorder gratuitement les droits de télévision, les premiers temps, avant de les commercialiser, une démarche qui pourrait permettre de fidéliser les chaînes. La possibilité de partager les Jeux Africains entre deux, voire trois, pays voisins a été évoquée.

L’un desdéfis majeurs reste cependant d’intéresser les grands noms de l’athlétisme africain à cette c ompétition qu’ils regardent pour l’instant de haut. Imaginez que la fine fleur de l ’ athlétisme africain qui vient de s’illustrer brillamment aux championnats du monde de Beijing eut décidé de jouer les prolongations à Brazzaville. Imaginez nos récents champions du monde à la manoeuvre : Les kenyansNicholas Bett (400mètres haies), JuliusYego (lancer de javelot) l’Érythréen GhirmayGhebreslassieet l’Ethiopienne Mare Dibaba(Marathon), pour ne citer que les plus en vue.On aurait alors eu droit à une quinzaine digne et conforme à l’extraordinaire potentiel des sportifs africains, avec à la clé la perspective de faire tomber quelques records mondiaux.

Loin de la débrouille actuelle de ce millier d’athlètes volontaires mais limités dont les exploits risquent fort bien de se perdre dans les dédales de nos forêts équatoriales. Il faut se rendre à l’évidence. Les vraies valeurs de l’athlétisme, sport par excellence des Jeux Africains, boudent cette compétition qui ne leur rapporte rien. En terme financier d’abord : ils préfèrent s’époumoner dans la prestigieuse Ligue de Diamant, une compétition qui regroupe 14 meetings et qui garantit un gain de 5 millions de FCFA pour les vainqueurs par meeting plus un beau pactole de 20 millions pour le vainqueur final de la Ligue. En terme sportif aussi : les Jeux Africains ne s’inscrivent pas dans le processus de qualification pour les Jeux olympiques, alors pourquoi y aller ?

Le sénégalais Lamine Diack, ancien président de la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF), insiste: « Les Jeux ne doivent pas être la propriété de l’Union Africaine, mais de l’Association des comités olympiques africains (ACNOA). Les gouvernements n’ont rien à voir là-dedans, ils ont d’autres chats à fouetter. La gestion de l’événement doit revenir au mouvement olympique. ». C’est peut-être là la voie à suivre pour redynamiser des Jeux qui pour l’instant s’apparentent à une foire pour jeunes en devenir et autres seconds couteaux.

Hiondi Nkam IV Le Jour

Le Calendrier des Jeux africains 2015
EVENEMENTS Lieux Dates
Journées du cinquantenaires NC 2 et 3 septembre
Cérémonie d'ouverture Stade de Kintélé 4 septembre
Athlétisme Stade de Kintélé 13 au 17 septembre
Badminton Gymnase Révolution 2 au 9 setembre
Basket-ball Gymnase Makélékélé 9 au 18 septembre
Boxe Gymnase Talangaï 2 au 11 septembre
Cyclisme NC 10 au 13 septembre
Escrime Palais des sports Kintélé  2 au 6 septembre
Football Stade de Kintélé  4 au 18 septembre
Gymnastique Gymnase Makélékélé 2 au 7 septembre
Halterophilie Palais des sports Kintélé 6 au 12 septembre
Handball Palais des sports Kintélé 10 au 19 septembre
Judo Gymnase Talangaï 13 au 15 septembre
Karaté Palais des sports Kintélé  7 au 9 septembre
Lutte Gymnase Massamba-débat 15 au 18 septembre
Natation Centre nautique Kintélé  6 au 11 septembre
Pétanque Palais des sports Kintélé 5 au 9 septembre
Taekwondo Gymnase Talangaï 16 au 19 septembre
Tennis Fecoten/Tennis club 11 au 18 septembre
Tennis de table Gymnase Révolution 10 au 19 septembre
Volley-ball Gymnase Massamba-débat 2 au 14 septembre
Volley-ball de plage Kintélé 5 au 17 septembre
Handisports Kintélé 13 au 18 septembre
Boxe des pharaons* Hall des pompiers 6 au 16 septembre
Nzango* Kintélé (terrains de tennis) 6 au 16 septembre
Cérémonie de clôture Kintélé 19 septembre

 

  • Hits : [ 3076 ] 10 Sep 2015 14:50:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité