GABON :: Lionel Messi: La visite qui fait scandale !

Lionel Messi: La visite qui fait scandale !

gabon,lionel,messi,visite,qui,fait,scandale,GABON :: Lionel Messi: La visite qui fait scandale !Le récent passage de la star du football mondial au Gabon suscite de vives réprobations. Deux milliards de FCfa en deux jours Il y a d’abord le vestimentaire. Une culotte « destroyed » et un T-shirt –juste ce qu’il faut floqué d’une photo de la pulpeuse Madonna, pour laisser entrevoir deux tatouages géants a la jambe gauche et a la main droite.

C’est l’été en Europe et le génial Leo n’a pas cru bon de s’embarrasser de costumes trois pièces pour s’embourber dans la fournaise équatoriale. En face, l’artiste Ali Bongo. Lui-même ancien chanteur de Rap, le président lui a donné le change. Une veste Kaki assortie d’une chemise bleue et un pantalon sombre. La classe quoi ! Et pour bien faire les choses, le président Rock Star a enfourché son 4x4 pour promener son invité dans la ville. Ali au volant avec Messi a ses cotés. Encore la classe…! Sauf que tout ceci ne fait pas rire les Gabonais qui se sont déchaînés sur la toile et les réseaux sociaux annonçant leur arrivée prochaine en Argentine (le pays de Leo) en culotte ou même en « caleçons ».

Décalé, l’Argentin n’est pas allé au Gabon faire le Guignol. Sa petite escapade librevilloise des 17 et 18 Juillet dernier lui aurait permis selon le magazine français France Football d’empocher 3,5 millions d’euros (2,3 milliards de FCFA).

Tout ceci pour deux sorties réglées sur du papier a musique. La pose de la première pierre d’un nouveau stade à Port- Gentil qui accueillera des matchs de la Can 2017. Et l’inauguration, d'un restaurant dirigé par... Noureddine Bongo, l'un des fils d'Ali Bongo. 2 grosses patates pour inaugurer un resto… Il faut le faire. Et il faudrait 350 années à un Gabonais moyen pour gagner ce chèque reçu pour deux jours de ménage par le quadruple ballon d’or européen. On est loin des deux premières sorties du prodige sur le  continent (Mali et Senegal) ou il s’était rendu pour des prunes.

Quand Eto’o s’en mêle

Lionel Messi et moi nous sommes rencontrés il y a quelques années à Barcelone. M. Messi avait promis de venir me rendre visite à Libreville. C’est tout simplement en homme d’honneur qu’il a tenu sa promesse", a expliqué le président, survolté d’accueillir « le Messi » après le « Roi », Pelé et le « Pichici », Eto’o.

Rien que du beau monde. Mais de ces rois et ces messies les gabonais n’en n’ont cure, eux qui font face au quotidien a des problèmes de survie d’un autre acabit : "Nous n’avons même pas de routes", font valoir les Gabonais, laissant entendre qu’un stade capable d’accueillir des matchs de la CAN est un luxe pour le pays. « Le climat politique et social n’est pas au beaux fixe, il y a une crise sociale, les élèves qui passe le Bacc n’ont pas fini leurs épreuves , ils n’ont pas leur résultats dans le pays nous ne sommes pas dans un climat de réjouissances » tempête Guilou Bitsutsu-Gielessen, porteparole du Front uni de l'opposition pour l'alternance au Gabon. On est loin du message de bienvenue de Samuel Eto’o a son ami a quelques jours de son arrivée en terre africaine. « Je te souhaite un bon voyage pour mon autre pays le Gabon et d’y passer un agréable séjour. Merci bien pour avoir tenu à ta promesse, tu découvriras notamment ce peuple chaleureux et très accueillant ».

Le Gabon, l’autre pays d’Eto’o où il consacre désormais les activités de sa Fondation après ses mésaventures au Cameroun. Le Gabon ou Ali Bongo lui a déroulé le tapis rouge mais pas l’ensemble du peuple dont une partie est carrément courroucée à l’idée de cette visite. « Comment as-tu osé conseiller à Lionel Messie, star mondiale adulée par la jeunesse africaine de venir se compromettre avec un régime dictatorial, avec un président de la république autoritaire, totalitaire (…) qui assassine des opposants politiques, qui enferme et qui pourchasse les journalistes (…) », écrivent sur les pages facebook les contestataires du mouvement baptisé « Jeunes souverainistes gabonais ». Fallait pas les allumer.

Et pour éteindre le feu SEF est remonté sur Face : « La jeunesse africaine n’a pratiquement plus de références aujourd’hui, la visite de Messi permet de faire rêver ces jeunes ; qu’ils se posent les bonnes questions comment il a fait pour en arriver là ? Qu’estce qu’il faut qu’ils fassent pour que eux a leur tour ils arrivent a ce niveau ». Difficile de dire s’il a convaincu grand monde.

Mais déjà le « pichici » prend date avec son ancien coéquipier du Barca. « Je ne peux y être avec toi car mon calendrier ne me le permet pas, mais comme on s’est convenu, après Libreville ce sera Yaoundé. A très bientôt … ». Messi et Eto’o bientôt a Yaoundé. Cette fois, on espère que la visite sera gratuite dans ce vrai pays de football mondialement salué pour sa « démocratie avancée ».

  • Hits : [ 4904 ] 21 Jul 2015 13:42:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité