NIGER :: Can U17 2015: Réactions de quelques techniciens nationaux

Can U17 2015: Réactions de quelques techniciens nationaux

NIGER::Can U17 2015: Réactions de quelques techniciens nationaux::NIGERA l’issue de la cérémonie, cafonline.com a recueilli les réactions de plusieurs délégués concernés par l’une ou l’autre voire les deux compétitions.

El Hadj Moussa Ibrahim Tiemogo (secrétaire général de la Fédération du Niger)

« C’est une tâche redoutable pour notre équipe qui est la moins expérimentée. En tant que pays-hôte, nous mettrons tout en œuvre pour mériter la confiance qui nous a été faite en  nous permettant d’organiser la compétition. Mais, sur le terrain, ce sera une autre histoire. Nous ferons de notre mieux ». 

Joseph Atangana (entraîneur du Cameroun U-17)

« Nous sommes dans un groupe qui comporte des pointures, Mali, Afrique du Sud et Côte d'Ivoire. Ce sont des pays avec une solide tradition du football des jeunes. Pour nous, tout dépendra de notre niveau de préparation. Dans ce domaine, il va falloir redoubler d’efforts ». 

Saer Seck Dieye (1er vice-président de la Fédération sénégalaise)

« Nous n’avons pas été gâtés par le sort. Nous savons que nous avons une responsabilité en tant  qu’organisateurs de la CAN U-20. Nous devons offrir à toutes les équipes une grande qualité d’accueil afin qu’elles puissent disposer des meilleurs outils de travail. Dans le même temps le pays-hôte se doit de présenter une équipe vraiment compétitive dans un contexte où les ambitions sont nombreuses. Chacun vise le titre mais aussi la qualification pour la Coupe du monde ». 

Yahaya Sawudgu (membre du Comité exécutif de la fédération ghanéenne)

« Comme nous avons coutume de le dire, nous sommes prêts. Nous l’étions avant le tirage au sort, nous le sommes après. Nous possédons une grosse expérience du football des jeunes. La dernière fois nous avons disputé la finale que nous avons perdue aux tirs au but face à l’Egypte. Notre objectif au Sénégal s’écrit en  un seul mot, gagner. Nos adversaires sont prévenus ». 

Eugène Diomandé (représentant de la Fédération ivoirienne)

« Il ne faut pas se raconter d’histoires, un tournoi finale est toujours quelque chose de spécial. Pour s’imposer, il y faut du talent, il y faut de l’expérience, il y faut beaucoup de travail avant, il y faut du caractère et de la force mentale. Chaque équipe pense réunir tous ces ingrédients. Nous les Ivoiriens, nous avons beaucoup de respect pour nos adversaires et ne négligeons personne. Mais on peut compter sur nos joueurs et  sur l’encadrement technique pour faire le maximum ».

  • Hits : [ 2472 ] 23 Dec 2014 09:44:39

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité